Ecrire une nouvelle ? Quelques conseils...

La nouvelle est un genre à part entière. La nouvelle n’est surtout pas un roman en abrégé. Il existe des formes multiples de nouvelles et les constantes sont difficiles à définir. Il est cependant possible de dégager quelques « principes » concernant la nouvelle :

-        Unité d’action, de temps et de lieu. L’action est simple, brève, centrée autour d’un seul événement (une crise, une courte aventure, une impression, une vision, un instant de vie intense…), d’un seul moment, d’un seul endroit. A contrario du roman qui est dans la multiplicité de situations, d’événements, d’actions, de temporalités, de lieux, de personnages...

-        Les personnages sont peu nombreux. Un personnage principal occupe le texte. Les personnages secondaires sont tous nécessaires et subordonnés au héros et au moment évoqué.

-        Il y a généralement une bascule dans le texte - un événement inattendu, une phrase ou une révélation inattendue… - qui fait que « rien ne sera plus jamais comme avant ». Ce n’est pas forcément un événement dramatique, il peut s’agir d’un incident, d’une phrase qui trouble, d’une attitude qui heurte…

-        La chute sera ouverte ou fermée, il existe également des nouvelles sans chute qui donne juste à voir un moment, une situation vécue par les personnages.

-        L’écriture de la nouvelle ne supporte pas un rythme somnolent et des propos superflus. Tout doit y être organiquement nécessaire, calculé, vital. Tension, intensité sont les maîtres-mots de la nouvelle.